Atelier Vandale s’expose à la galerie DMA

En ce moment et jusqu’au 8 janvier 2016, Atelier Vandale – association de joyeux drilles spécialisée dans la rénovation et customisation de vieux biclous et mobylettes – présente une exposition qui vaut le détour à la galerie DMA ! Rappelez-vous, je vous parlais récemment de ce lieu culturel Rennais sur le blog, à l’occasion de l’exposition d’Alice Schneider.

Cette fois, au programme : des travaux de customisation, mais pas que. Sur fonds de proverbes, jeux de mots et références musicales vintage, vous (re)découvrirez à travers cette exposition, un collectif aussi complémentaire que prometteur que j’ai eu plaisir à rencontrer lors de leur vernissage jeudi dernier…

Atelier Vandale, collectif créatif axé vintage

Créé il y a 3 ans, le collectif Atelier Vandale basé à Saint-Jacques-de-la-Lande s’est construit autour de la personnalisation et rénovation de vélos. Un peu plus tard, les mobylettes ont également fait leur entrée dans cet antre du vintage. Au fur et à mesure, les nombreuses compétences de cette association se sont affinées pour laisser place à différentes pratiques comme :

  • la pyrogravure : technique qui consiste à dessiner un objet de bois à l’aide d’un fer à pyrograver, en y creusant sa surface. Ainsi, le bois change de couleur au contact de la chaleur et c’est plutôt réussi : ) A travers cette exposition, différentes créations sont proposées et tournent autour de l’esprit du tatouage.  Sur place, les objets présentés ont un ironique point commun : différentes expressions en rapport avec le mot « main ».
  • le graphisme : Atelier Vandale conçoit ses propres logos et visuels et les reproduit ensuite sur les vélos et mobylettes.
  • la sérigraphie : Déclinable sur de nombreux supports, cette technique d’imprimerie utilisant des pochoirs placés entre l’encre et la matière, est également maîtrisée par le collectif.

Plébiscité essentiellement par les particuliers, Atelier Vandale travaille sur commande et ne plaisante pas avec son image… A l’instar des tatoueurs qui souhaitent de moins en moins travailler sur catalogue, ce collectif tient à conserver sa patte graphique inspirée pour l’essentiel du milieu rock n’ roll, des vieux cycles et du style vintage. De fait, si vous le souhaitez, votre deux roues est pris en charge de A à Z : rénovation, customisation à base de peinture et création de visuel. Ainsi, en passant commande auprès d’Atelier Vandale, vous êtes sûrs de récupérer une création tant personnalisée qu’originale !

Qui se cache derrière Atelier Vandale ?

Ce quatuor sympathique composé de Joan, Maxime, François « Moustache » et Julie travaille main dans la main sur toutes les techniques de créations proposées par Atelier Vandale. Quand l’un commence, l’autre finit… Ce travail polyvalent et collaboratif constitue la véritable force de cette association. En parallèle, les membres du collectif ont tous leur propre métier. Joan et Maxime travaillent dans la communication en tant que graphistes. Quant à Julie et François, ils sont tous les deux régisseurs vidéo et plateau dans le domaine du spectacle vivant.

Association Atelier Vandale spécialisée dans la rénovation et customisation de vélos vintage
Collectif Atelier Vandale posant devant une porte créée et travaillée avec la technique de pyrogravure @Valérie Soriano

Jeux de mots et références Rennaises

Si vous projetez de découvrir cette expo que vous ne regretterez pas, vous constaterez que les polissons d’Atelier Vandale possèdent – outre un savoir faire indéniable – un sens de l’humour aiguisé et une forte appétence pour les jeux de mots : ce qui n’est pas pour me déplaire, évidemment.

Customisation d'un cadre de vélo par Atelier Vandale @Valérie Soriano
Customisation d’un cadre de vélo par Atelier Vandale @Valérie Soriano

Au-delà des expressions inscrites par Julie sur les travaux de pyrogravure, le spectateur découvre au fil de sa balade, de nombreuses références musicales. Les artistes sélectionnés ont tous un point commun : celui d’avoir un lien avec la ville de Rennes. Ce sont donc Etienne Daho, Niagara ou encore Louison Bobet (ancien cycliste français) qui font ainsi brillamment leur apparition détournée sur les cadres des vélos customisés.

Vintage, savoir faire et matériaux nobles

Plaque acier sur vélos vintage
Plaque Atelier Vandale gravée au laser @Valérie Soriano

Nous le savons, les matériaux et techniques d’aujourd’hui ne valent plus celles d’hier tant dans la sélection de la matière première que la façon de la travailler : les méthodes de production ont considérablement évolué. Pour Atelier Vandale, adepte du fait main et de l’artisanal, axer son travail sur le vintage permet de customiser vélos et mobylettes avec des accessoires de qualité que le consommateur n’a plus trop l’habitude d’utiliser. Cuir, bois, acier… font partie des matières nobles sélectionnées par Atelier Vandale pour retrouver esthétique et solidité…un juste retour aux sources !

Créativité artistique, travail artisanal et amour du travail bien fait… vous l’aurez compris, ce collectif breton gagne à être connu ! Pour aller plus loin, vous pouvez d’ailleurs suivre leurs nombreuses créations ici sur leur Tumblr.

 

Atelier Vandale à la galerie DMA

Du 19 novembre 2015 au 8 janvier 2016

4 boulevard Laennec

35000 RENNES


Exprimez-vous ! Laissez un commentaire ; )

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s