Alice Schneider et ses faux sanglants à la galerie DMA

C’est armée de son pinceau habillé de colle, que j’ai fait la connaissance d’Alice Schneider, jeune artiste plasticienne originaire du Mans. C’était hier, veille du vernissage de son exposition Faux Sanglants. Son parcours ? École des Beaux Arts puis diplôme en poche quelques années plus tard, elle intègre dans la foulée, une agence de pub. L’expérience est formatrice mais pas super épanouissante si l’on souhaite sortir du cadre… A cet instant, elle se décide enfin à dessiner « pour elle ». C’est après une résidence au PAD, plateforme de pratiques artistiques émergentes, que tout commence…

Son travail est visible jusqu’au 29 octobre à la galerie DMA, que j’ai souhaité vous présenter également.

Alice Schneider, la facétieuse

Comme l’évoquait Nicolas Prioux, Alice Schneider a plusieurs cordes à son arc. Elle maîtrise la pratique du dessin, de la peinture et créé également des produits dérivés comme des sacs ou magnets, récemment exposés au « Lieu unique » à Nantes.

Exposition Faux Semblants à la galerie DMA de Rennes
Exposition Faux Sanglants / DMA Galerie X Alice Schneider @Valérie Soriano

Passant aisément de la blague Carambar à l’actualité plus sombre, Alice puise généralement son inspiration à travers son quotidien et celui d’autres, ses petits plaisirs ou gros agacements. Pour elle, la pratique du dessin se veut économique, facile à diffuser et reproduire et… ne prend pas de place : ce qui ne gâche rien lorsqu’on travaille à domicile comme Alice.

« Au quotidien, je rédige beaucoup. Je note ce qui me viens comme des jeux de mots ou des idées en vrac dans un petit carnet. Un peu comme une liste de courses.

A ce stade, le dessin n’est généralement pas encore construit dans ma tête. »

A travers l’exposition Faux Sanglants qui regroupe plus de 150 oeuvres créées à l’encre de chine par l’artiste, l’on y découvre des thèmes comme l’amour, la télévision, les animaux…   Pour en savoir davantage sur les autres thèmes d’Alice Schneider, rendez-vous au vernissage qui a lieu aujourd’hui à 19h à la galerie DMA ! Il paraît qu’il y aura du vin et des tote bags en pièces uniques à la vente : )

Faux sanglants @Valérie Soriano
Faux sanglants @Valérie Soriano

 

Alice Schneider @Valérie Soriano
Alice Schneider @Valérie Soriano

En bref, je ne peux que vous inviter à vous (re)pencher sur le travail d’Alice, régulièrement mis à jour sur son compte Instagram.

Je découvre cette artiste naturelle et chevronnée à l’humour tant percutant que provocateur – qu’elle a beau juger simple et kitsch – mais qui fait son petit effet !

L’expo « faux sanglants » intègre le programme des « portes ouvertes ateliers d’artistes « qui débute le 1er octobre.

Galerie DMA, 4 boulevard Laennec 

35000 RENNES

 

Galerie DMA : design et métiers d’art

C’est en 2004 que la galerie DMA prit ses quartiers à Rennes, à 10 minutes du centre. Showroom empli de partages et de découvertes, la galerie accueille des artistes d’horizons différents, rencontrés au gré des événements, comme ce fût le cas pour Alice Schneider. Cette association culturelle est spécialiste de la diffusion et promotion du design.Galerie DMA

L’équipe composée de Nicolas Prioux (directeur de la galerie), d’Isaure Quillien (chargée de projets de l’association) et d’Émilie Tanneau (chargée de coordination LAB1) propose au public une exposition tous les 2 mois environ.

Riche d’idées et de projets, la galerie DMA  propose 3 activités principales  :

Vielspass : Vielspass qui signifie « amusez-vous » en allemand ou « enjoy » en anglais, est un label de musiques électroniques créé en 2012 à Rennes. La philosophie du label est de « préserver l’âme des premières raves en croisant les gens, les arts et les sons de manière moderne ». Petite originalité : les vinyls produits et vendus sont illustrés par différents artistes et une oeuvre peut même s’y trouver à l’intérieur ! Prochaine RDV du Vielspass ? La 11ème soirée Bargain, le 25 septembre à l’Ubu.

Design en Bretagne: Ce portail fédère les acteurs bretons qui ont un pied dans l’innovation et le design. Mettre en avant l’activité bretonne dans le domaine du design, croiser les compétences, impulser de nouveaux projets font partie des nombreuses missions de Design en Bretagne. L’objectif de Design de Bretagne vise à partager une culture régionale de l’innovation, à l’identité forte.

Lab61 : Portée par Design en Bretagne, la pépinière Lab61 propose un espace de coworking, des bureaux privatifs, et met plusieurs salles à disposition des entreprises pour des formations, séminaires, afterworks ou déjeuners.

Au sein du Lab61 : on bosse, on construit son réseau et on partage les savoirs… le tout dans un hôtel particulier. What else ?

                                    Vielspass, label de musiques électroniquesDesign en BretagneLab pépinières d'entreprises à Rennes

 


Une réflexion sur “Alice Schneider et ses faux sanglants à la galerie DMA

Exprimez-vous ! Laissez un commentaire ; )

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s